Accueil

Symposium «One Health / Une seule santé», programme et concept, au prisme des sciences humaines et sociales Le projet « One health : un monde, une seule santé » (1health) est l'un des neuf projets labellisés et financés par la région Ile de France, dans le cadre de sa politique de recherche. Il vise à renforcer la thématique infectiologie humaine et animale en Île-de-France, notamment en vaccinologie, et l'intégration d'une dimension sociale et économique à la santé. Ce projet scientifique d'envergure cible les actions développant simultanément les axes dépistage-surveillance-traitement-prévention-prédiction, tout en prenant en compte la demande sociétale. Il vise à croiser les recherches entre acteurs d'institutions différentes, et à conduire à des améliorations diagnostiques, préventives ou thérapeutiques applicables rapidement (face notamment à des émergences, ré-émergences). Le projet repose également sur le triangle recherche, innovation, éducation, moteur dans la création d'entreprises et d'emplois. Fondé sur l'articulation d'une triade santé environnementale, humaine et animale, la notion d'une seule santé (One Health) émerge dans un contexte de mobilités mondialisées, de changement climatique et de pressions sanitaires en constante reconfigurations dans les populations humaines et animales. Prenant au sérieux la dimension sociale de la santé et le besoin de réflexivité, le Dim One Health propose, dans ce symposium, de s'interroger sur la construction de la notion d' « une seule santé », avec les horizons mais aussi les injonctions qu'elle ouvre et de montrer ce que les sciences sociales peuvent apporter au débat commun, à travers trois axes transversaux (« Une seule santé ? Epistémologie d'une notion », « controverses en santé publique » et « circulation des crises, des pathogènes et des médecines) et une table ronde. Il apparait alors que ce qui circule ne sont pas seulement des pathogènes, mais des concepts, des politiques publiques, des représentations qui participent pleinement de l'émergence ou de l'invisibilisation de questionnements, de la recomposition de catégories de la perception et de l'action, de l'efficace ou de l'échec de traitements.

Personnes connectées : 1